Abengourou: Le centre de santé de Zinzénou inauguré

Le centre de santé du village de Zinzénou, situé sur l’axe Abengourou-Agnibilékrou, a été officiellement inauguré samedi, a constaté l’AIP.

Les populations de cette localité n’auront plus désormais à parcourir de longues distances pour avoir accès aux soins de santé primaire. Un infirmier, dont le logement a été également inauguré en même temps que le dispensaire, y sera affecté dans un bref délai afin de le rendre opérationnel.

Tout en se réjouissant de l’aboutissement heureux de ce projet de construction d’un centre de santé, le président de la mutuelle de développement de Zinzénou (MUDZI), Dr. Ernest Kouakou, a fait la promesse de mobiliser les cadres du village en vue d’élever des fonds nécessaires au démarrage des travaux de construction de la maternité et de la clôture de ce centre de santé.

Il a exprimé la reconnaissance des populations au conseil régional de l’Indénié-Djuablin dont le concours a permis d’achever les travaux de construction du dispensaire et de construire entièrement le logement de l’infirmier.

Le sénateur Abdoulaye Tanoh, qui représentait le président de cette institution, le ministre Pascal Kouakou Abinan, a félicité les cadres du village de Zinzénou pour les efforts consentis en vue d’apporter un mieux-être à leurs parents en dotant le village d’un centre de santé.

Il a exhorté les cadres des autres villages de la région de l’Indénié-Djuablin à leur emboîter le pas afin de réaliser dans leurs localités respectives des infrastructures à caractère communautaire le budget du conseil régional étant insuffisant au regard de l’immensité et de la diversité des besoins des populations.

Le sénateur Tanoh a profité de cette occasion pour faire le point des investissements réalisés par le conseil régional de l’Indénié-Djuablin dans le domaine de la santé depuis 2013. A l’en croire, cette institution de développement régional a réalisé neuf infrastructures sanitaires (centres de santé) et six autres sont en cours de réalisation.

Il a également construit trois logements d’infirmier et de sage-femme et six autres sont en cours de construction. En matière d’équipement, dix ambulances et du matériel biomédical et de bureau ont été livrés à différentes structures sanitaires de la région. Le coût global de ces investissements est estimé à 950 millions FCFA.

Selon lui, ces efforts seront poursuivis par le conseil régional de l’Indénié-Djuablin pour assurer une meilleure prise en charge des populations.

AIP




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *