COP 25 : Des nouvelles de la délégation ivoirienne à Madrid

Conduite par le Professeur Séka Séka Joseph, ministre de l’environnement et du développement durable, la délégation ivoirienne à la COP 25 à Madrid a multiplié les contacts dont une séance de travail avec le NDC Partership, un partenaire technique pour la réalisation des objectifs nationaux en matière de lutte contre le changement climatique.

Le ministre de l’Environnement et du développement durable, Pr Joseph Séka Séka, conduisant la délégation ivoirienne à la 25ème conférence des parties sur le climat à Madrid en Espagne, a eu une séance de travail mercredi avec le directeur général du NDC Partership Pablo Viera, pour revisiter la collaboration avec ce partenaire.

Cette audience a permis aux deux parties de diagnostiquer l’évolution du Plan de partenariat, les contributions déterminées au niveau national (CDN) et l’initiative Climate Action Enhancement Package (CAEP). L’initiative CAEP est une nouvelle offre du partenariat NDC conçue pour fournir un appui ciblé et accéléré aux pays afin d’améliorer la qualité, d’accroître l’ambition et de mettre en œuvre les Contributions Déterminées au niveau National.

En vue d’obtenir un meilleur suivi des efforts, l’Etat ivoirien a lancé l’élaboration de son Plan de Partenariat en novembre 2018 lors d’un atelier national. Ce Plan regroupe les initiatives en cours et aidera celles à venir à répondre aux besoins identifiés dans les CDN. Il s’articule autour de quatre grands axes que sont, la gouvernance, la stratégie et la législation finance, l’investissement et l’incitation du secteur privé, le renforcement des capacités et la communication et le suivi-Evaluation.

Poursuivant, la note explique que, l’élaboration de ce document stratégique a bénéficié du concours de l’ensemble des parties prenantes nationales, notamment les organisations publiques, le secteur privé, les organisations de la Société Civile, lors d’une consultation. La Côte d’Ivoire a su mobiliser plusieurs Partenaires Techniques et Financiers dont la délégation de l’Union Européenne, le PNUD, la FAO, la BAD, la GIZ, l’AFD pour l’accompagner dans ce processus à travers son Unité d’appui. Le ministre a exprimé sa gratitude à ces partenaires pour leur appui indéfectible et pour la synergie dans l’exécution efficace des tâches.

Il a sollicité auprès de ces bailleurs, une augmentation des aides, estimant que, « les défis liés au changement climatique prennent de l’ampleur et les obligations envers les populations urgent ». La COP 25 vise à convaincre les États de prendre des nouveaux engagements plus ambitieux avant 2020 pour lutter contre le changement climatique.

Avec AIP




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *