Economie: Les marchés affolés par l’épidémie de coronavirus et la chute des prix du pétrole

C’est le chaos sur les places boursières du monde entier. Les bourses asiatiques ont les premières terminées en très forte baisse, entrainant derrière les places financières d’Australie, des pays du Golfe, puis les marchés européens avant de contaminer Wall Street. Son indice vedette, le Dow Jones, a perdu 7,79% en début de séance.

La Bourse de Londres a terminé à 7,69%. Milan, la capitale financière de l’Italie est en quarantaine et subit de lourdes pertes. Son indice a flanché de plus de 11%. Le Bourse de Madrid a perdu 7,96%, celle de Francfort a dévissé de 7,94%, tandis que la Bourse de Paris s’est écroulée de 8,39%, sa pire séance depuis 2008. Les marchés redoutent une débâcle économique.

Avec l’épidémie de coronavirus, la baisse de la consommation risque de se prolonger. De nombreuses entreprises perdent de l’argent. Les chaînes de production sont désorganisées, les avions cloués au sol, des centaines de salons et manifestations sont annulés les uns après les autres.

Les investisseurs sont dans la confusion et l’incertitude. Ils espèrent une réponse internationale coordonnée. C’est également le souhait du FMI. Jusqu’à présent chaque pays a pris ses propres mesures pour atténuer les effets de l’épidémie.

Rfi




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *