Innovation: En RDC, une start-up mise sur le numérique pour prévenir les grossesses non désirées

L’entrepreneur Ulrich Kouesso a développé My Virtual Planning, une plateforme d’assistance personnalisée sur la santé sexuelle en RDC. Il souhaite limiter les grossesses non désirées chez les femmes par le numérique. Son initiative a été récompensée par le prix Orange de l’entrepreneur social 2020.

Les questions de sexualité et de santé en matière de reproduction relèvent encore du tabou dans de nombreux pays africains. En République démocratique du Congo, l’interruption volontaire d’une grossesse non désirée est condamnée par la loi. Des femmes ont souvent recours à des pratiques clandestines d’avortement pouvant mettre leur vie en danger.

Pour prévenir cela, Ulrich Kouesso a développé une plateforme de suivi et d’assistance personnalisée sur la santé sexuelle. Baptisée My Virtual Planning, elle met le numérique au service de la santé sexuelle à travers une assistance sur la grossesse, le cycle menstruel et la planification familiale. Elle regroupe des sexologues et des experts qui accompagnent les couples et les femmes dans la prévention et le suivi.

Grâce au numérique, My Virtual Planning offre un cadre où les femmes peuvent s’exprimer librement et en toute confidentialité sur leur sexualité. La start-up espère ainsi mettre fin aux tabous autour du sujet sexualité/contraception afin d’amener les femmes à adopter une sexualité responsable. Loin de promouvoir la débauche, l’idée est d’éviter au maximum les grossesses non désirées et le recours aux avortements clandestins.

L’initiative d’Ulrich Kouesso a été récompensée par plusieurs prix, dont le prix Orange de l’entrepreneur social 2020 (POESAM), au niveau national. Le jeune entrepreneur ambitionne d’étendre son service sur tout le continent.

Agence Ecofin

Please follow and like us:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *