International: la recherche sur le Covid-19 victime de piratage

Les piratages contre les hôpitaux et les laboratoires de recherche engagés dans la course au vaccin contre le Covid-19 se multiplient à travers la planète. Ces intrusions ont un relent de Guerre froide, et nous renvoie à une époque que l’on croyait révolue, quand l’URSS et les États-Unis s’espionnaient mutuellement dans les domaines militaires, technologiques et scientifiques.

Les attaques sophistiquées dont les dernières se nomment APT29, seraient commanditées par la Russie ou par la Chine, selon les spécialistes de cyberdéfense. Ces mercenaires des réseaux auraient piraté plusieurs laboratoires de recherche américains, britanniques et canadiens travaillant à la mise au point d’un vaccin efficace contre la Covid-19. « Ces intrusions répétées dans les systèmes d’informations des groupes pharmaceutiques sont qualifiées d’étatiques, en raison de leur caractères ciblées et des moyens mis en œuvre par les pirates », nous précise Guillaume Gamelin, vice-président Régional de F-Secure, une entreprise finlandaise de conseils en cyber-sécurité́.

Avec RFI

Please follow and like us:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *