RSE : Comment la LONACI tisse sa toile sociale

La Société nationale de jeux a amorcé depuis deux ans une politique RSE offensive. Etats des lieux !

Dans l’esprit de Dramane Coulibaly, son Directeur Général, la LONACI est « la première entreprise citoyenne » de Côte d’Ivoire. Selon des sources internes,  la société a investi  600 millions de FCFA en 2018 pour la réalisation d’œuvres sociales au profit des populations. Secteurs ciblés, l’école et la santé. « Nous sommes déterminés à améliorer sans cesse notre contribution à la lutte contre la pauvreté dans notre pays » assure-t-il.

Au cours d’un déjeuner de Presse en Février 2019,  il a levé un coin de voile sur le projet de création d’une Fondation d’entreprise avec « un fonds initial d’un milliard de FCA ». Et le patron de la LONACI d’expliquer que cet engagement social rentre dans la dynamique d’accompagnement du Programme Social du Gouvernement ivoirien.

Les  Communicants de l’entreprise ont ainsi élaboré le slogan-générique « On a tous une bonne raison de jouer » pour accompagner les actions sociales. D’après nos informations, la future fondation LONACI devrait intervenir dans la construction d’écoles, de centres de santé et le secteur de l’hydraulique villageoise.  A travers le Challenge Social LONACI lancé en 2018, Dramane Coulibaly et son équipe espère également mobiliser les médias, partenaire stratégique, pour mieux impacter « le quotidien des communautés ».

En effet, ce concours récompense les meilleurs articles de presse dans les domaines du social, de l’éducation et de la culture en Côte d’Ivoire. Le Personnel de la LONACI ne sera pas en reste puisque le Directeur Général a annoncé il y a quelques mois une opération immobilière en cours d’exécution. La LONACI est clairement résolue à partager ses gains.

Boris Kouamé




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *