RSE: Ecobank lance une nouvelle initiative …pour en finir avec le paludisme

L’initiative « Zéro palu, les entreprises s’engagent » renforce la mobilisation internationale pour l’élimination du paludisme en Afrique 2 juillet 2020 – Le Groupe Ecobank confirme aujourd’hui son engagement à soutenir l’élimination du paludisme avec le lancement de l’initiative « Zéro palu, les entreprises s’engagent », en partenariat l’organisation à but non lucratif de communication stratégique et de plaidoyer, Speak Up Africa, basée à Dakar et le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme, hébergé à Genève par les Nations Unies.

Ce nouveau programme vise à encourager l’engagement du secteur privé dans la lutte contre le paludisme en Afrique. Il vient soutenir le mouvement panafricain « Zéro Palu ! Je m’engage » lancé il y a deux ans aujourd’hui par les chefs d’État africains lors du 31e sommet de l’Union africaine à Nouakchott et mené depuis par l’Union africaine et le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme.

À travers tous les pays d’Afrique touchés par le paludisme, à commencer par le Bénin, le Burkina Faso et le Sénégal, cette collaboration encouragera les décideurs à accroitre les financements et à mettre en place des réponses plus fortes et plus ciblées en matière d’élimination de la maladie. L’objectif de cette initiative est triple :
• Faciliter la mobilisation de ressources nationales pour un financement durable des programmes de contrôle et d’élimination du paludisme ; • Engager la contribution des entreprises et des chefs d’entreprise dans la lutte contre le paludisme ;
• Développer ou créer des plateformes de collaboration grâce aux réseaux et aux partenaires de Ecobank.

« Sur le long terme, l’élimination du paludisme permettra d’accroitre la prospérité dans toute l’Afrique, en favorisant une main-d’oeuvre en meilleure santé qui pourra stimuler la croissance économique. Le groupe Ecobank se réjouit de travailler conjointement avec Speak Up Africa, le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme et l’Union africaine dans le cadre de cette initiative « Zéro palu, les entreprises s’engagent », et de pouvoir servir de plateforme pour une action coordonnée contre cette maladie traitable et évitable », déclare Paul-Harry Aithnard, Directeur Exécutif Régional pour la région UEMOA de Ecobank.

Initialement lancée au Sénégal en 2014, la campagne « Zéro Palu ! Je m’Engage » s’adresse aux dirigeants politiques, au secteur privé et aux communautés pour qu’ils prennent des mesures de protection contre le paludisme. La nouvelle initiative continuera d’avancer cette mission. À ce jour, 15 pays du continent ont lancé leur campagne nationale « Zéro Palu ! Je m’engage ».

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime à plus de 10 milliards de dollars les investissements nécessaires pour la mise en oeuvre des stratégies nationales de lutte contre le paludisme dans 30 pays africains au cours des trois prochaines années1. Toutefois, malgré les efforts déployés par les gouvernements, le financement de la lutte contre le paludisme reste un défi. 2 milliards de dollars supplémentaires par an sont nécessaires pour protéger toutes les populations exposées au paludisme, d’où l’importance d’engager le secteur privé.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *