RSE : un permis environnemental pour le projet aurifère Séguéla

La compagnie minière Roxgold a franchi un nouvel obstacle important dans le développement de son projet aurifère Séguéla. Elle a en effet obtenu du ministère ivoirien de l’Environnement et du Développement durable un permis environnemental, après l’approbation de l’étude des impacts environnementaux et sociaux (ESIA) du projet.

Il s’agit de l’une des dernières procédures administratives nécessaires avant le début des travaux de construction de la mine, car il ne reste plus qu’à obtenir le permis d’exploitation minière et à conclure une convention minière avec l’Etat ivoirien. Signe de l’optimisme de la compagnie quant à l’atteinte de ce double objectif, Roxgold a débloqué 1,8 million $ pour commencer au dernier trimestre 2020 certains travaux. Il s’agit d’une étude d’ingénierie et de conception préliminaire, de la réhabilitation des infrastructures routières d’accès au site minier et de quelques travaux sur le site devant héberger les employés.

Selon une évaluation économique préliminaire, le projet aurifère Séguéla, qui doit transformer Roxgold en producteur à multiples actifs, a la capacité de livrer 841 000 onces sur 8 ans grâce à un investissement initial estimé à 142 millions $. L’étude de faisabilité en cours et prévue pour s’achever début 2021 pourrait améliorer ces estimations d’autant plus que l’exploration se poursuit sur le site.

Agence Ecofin

Please follow and like us:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *