Santé : Le Rotary Club Abidjan II-Plateaux offre des appareils d’hémodialyse

500 millions de FCFA. C’est le montant du don en appareils d’hémodialyse que le Rotary Club Abidjan II-Plateaux a offert au Centre national de prévention et du traitement de l’insuffisance rénale d’Abidjan-Cocody.

Le club service Rotary Club Abidjan II-Plateaux est venu au secours des malades souffrant d’insuffisance rénale au Centre hospitalier universitaire de Cocody. Le mercredi 4 décembre 2019, une délégation du Club, est allé offrir des appareils d’hémodialyse d’une valeur de 500 millions de FCFA aux responsables de l’établissement hospitalier. Cette action, notons-le, a été possible grâce au partenariat avec l’association Santelys en France.

Heureux, le Pr Gonsahé Daze, directeur du Centre national de prévention et du traitement insuffisance rénale (cnptir) a salué le geste des « rotariciens », non sans insister sur les nombreuses insuffisances en termes d’équipements pour sa structure. «Comme vous le savez le nombre de patients ayant besoin de dialyse ne cesse de croitre en proportion avec la croissance de la population. Aujourd’hui pour les centres publics, nous avons environs 800 patients et plus de la moitié est sur la liste d’attente (…) Pour la décennie qui va débuter bientôt, nous avons décidé de réorienter l’approche de ce problème. Je voudrais que le Rotary nous accompagne sur l’autre versant de la prise en charge qui est la prévention » a-t-il plaidé. Et ce dernier de recommander « plus de sensibilisation face à l’insuffisance rénale pour prévenir le mal, indiquant qu’ hypertendu ou un diabétique qui ne prend pas correctement ses médicaments au bout de 10 à 15 ans,  finit par développer une insuffisance cardiaque ou une insuffisance rénale. « Parfois, les deux à la fois » prévient-il.

Selon le Service d’aide médicale d’urgence (SAMU), entre 4 000 et 5 000 personnes souffrent d’insuffisance rénale en Côte d’Ivoire. Le coût de la séance de dialyse serait officiellement de 1750 FCFA dans les centres publics contre 2500 FCFA jusqu’en 2010. Toutefois, le déficit d’appareils d’hémodialyse est une vraie réalité sur l’ensemble du territoire ivoirien. « Nous sommes heureux que cette initiative profite directement aux populations » s’est réjouit, Alexandre Kouamé, président du Rotary Club Abidjan II-Plateaux.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *