Social: une Association de femmes mise sur de l’autonomisation

Je suis née « pour refuser la vie parasitaire » a lancé Mme Angbolé Assè Chantale, présidente de l’association des femmes battantes d’Assinie Mafia, à l’occasion de leur cérémonie d’investiture le 10 août, à la Place du roi d’Assinie. A l’en croire, l’objectif est de lutter pour leur autonomisation, dans un esprit coopératif et d’entraide.

Saluant l’initiative, le représentant du premier magistrat de la commune,  Sakoh Salif, conseil municipal, a souhaité longue vie à cette association qui selon lui devrait « contribuer efficacement au développement de la commune« .

Refuser «  la fatalité des femmes victimes des hommes, s’investir dans tout ce qui élève et ennoblit « . Ce sont là des conseils donnés par le parrain des femmes battantes, le prince Ignace Mossou Niamké, qui a procédé à l’installation de la présidente et au baptême de son bureau. Puis les a-t-il rassuré de son accompagnement.

Awa Tee




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *