Unicef: 1,6 million d’enfants non scolarisés en Côte d’Ivoire

La représentante adjointe de l’Unicef en Côte d’Ivoire, Mme Sophie Leonard, a fait savoir dimanche à Abidjan que 1,6 million d’enfants en Côte d’Ivoire ne sont pas scolarisés et que vu la démographie, il manque 15 000 salles de classes dans le pays alors que le gouvernement a une politique d’éducation obligatoire pour les enfants de six à seize ans.

Elle s’exprimait à la présentation d’un projet innovant de l’Unicef en matière de construction de salle de classes, lors des travaux de la commission éducation, communication et affaires culturelles de l’Assemblée parlementaire francophone (APF).

Selon elle, ce projet innovant va résorber le problème de déchets plastiques de 288 tonnes produites chaque jour en Côte d’Ivoire, améliorer les conditions d’hygiène des populations en réduisant les maladies telles que le paludisme, la diarrhée. Il va permettre de donner du travail aux femmes pour les rendre autonomes financièrement à travers la collecte, la compilation et la vente des déchets plastiques à une usine qui va fabriquer les matériaux de construction dont des briques.

Concernant ce projet, l’Unicef est en partenariat avec le gouvernement ivoirien qui veut lui-même acheter ces briques en plastique. L’objectif est de prioriser les enfants qui vivent dans les zones rurales les plus éloignés dans la construction des classes.

Certes, l’idée est née en Côte d’Ivoire mais l’Unicef veut transposer cette technologie en Afrique en commençant par la Côte d’Ivoire, a-t-elle précisé.

Cette usine de fabrication de briques en plastique est actuellement en cours d’installation en Côte d’Ivoire et l’Unicef envisage de démarrer cette année la production pour commencer la construction de salle de classes pour 1500 enfants et en 2020.

AIP




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *