Urbanisation: Un “think tank” fait des propositions le développement des villes africaines

Que deviendront, dans 10 ou 15 ans, les grandes villes africaines? Un panel d’experts a interrogé cette importante question en prélude au sommet Afrique-France sur la ville durable prévu du 4 au 6 juin 2020 à Bordeaux en France.

Demain, nos villes ne ressembleront pas à ce qu’elles sont aujourd’hui. Urbanisation galopante, construction anarchique, pression foncière…l’Afrique et son boom démographique annoncée deviendra-t-il une menace ? Réunis récemment à Abidjan, plusieurs spécialistes du continent et d’ailleurs ont épluché la problématique de la saturation annoncée des grandes « mégalopoles africaines ». Dans un casino barrière de l’Hôtel Ivoire, riche de beau monde, cet « atelier de réflexion interactif » a permis d’identifier, d’analyser et  de faire des recommandations autour des problématiques des métropoles africaines.  Globalement, les réflexions portaient sur dix thematiques : Pollutions et déchets, quartiers défavorisées, logement, mobilité, santé et sport, éducation, sécurité, culture et tourisme, eau et énergie, et enfin alimentation.

Problématiques

Cette rencontre, préparatoire au sommet Afrique-France, a été ouverte par Arnaud Floris, co-fondateur et président de l’Institut AFRI Convergences, par ailleurs initiateur de ce cadre de réflexion.  Ainsi, il rappelé l’objectif et la mission de son institut qui vise à : « construire un nouveau partenariat entre l’Afrique et l’Europe en jetant les bases d’un new deal qui prend en compte les avis et recommandations des africains pour trouver des solutions durables aux problématiques environnementales, économiques et géopolitiques du continent ». Durant, quatre heures d’horloge, les panelistes ont fait des propositions avec des objectifs bien précis. On peut citer entre autres la nécessité de « favoriser l’accès de la ville aux énergies propres et renouvelables », « Développer une gestion efficiente des déchets », « intégration des quartiers défavorisés dans leur unité urbaine », « politique de sécurité et de prévention de la délinquance »…Toutes les recommandations seront compilées et feront force de propositions lors du sommet Afrique-France au mois de juin prochain.

Maxwel Yoman




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *